Schlüter-BEKOTEC-EN-F  La dalle à plots passe-partout

Le système Schlüter-BEKOTEC permet de réaliser une chape flottante sans fissures et fonctionnelle tout en réduisant le temps de construction et la quantité de matériau. Il constitue également la base de notre système de chauffage par le sol à faible consommation d’énergie BEKOTEC-THERM.

Schlüter-BEKOTEC-EN F est une dalle à plots destinée à recevoir les tuyaux de chauffage BEKOTEC-THERM-HR ø 14 mm. Elle ne comporte ni isolation thermique ni phonique, mais peut bien sûr être installée en combinaison avec ces 2 types d'isolants. Grâce à sa faible hauteur de structure (comprise entre 31 et 48 mm - hors natte de découplage DITRA), elle se prête parfaitement aux nouvelles constructions et travaux de rénovation.

Schlüter-BEKOTEC-ENFG est un panneau de mise à niveau qui se place devant le collecteur du circuit de chauffage. Cela facilite le montage des tubes de chauffage dans la zone du collecteur.


Schlueter©Schlüter-Systems France
Schlueter©Schlüter-Systems France
Schlueter©Schlüter-Systems France
Schlueter©Schlüter-Systems France
Schlueter©Schlüter-Systems France
zoom_out_map search
Schlueter
Schlueter
Schlueter
Schlueter
Schlueter

Informations générales sur les produits

Schlüter-BEKOTEC est un système complet permettant la réalisation de chapes flottantes ou chauffantes n’entraînant pas la fissuration du revêtement en céramique, en pierre naturelle ou autre.

Ce système s’articule autour de la dalle à plots en polystyrène expansé Schlüter- BEKOTEC-EN 23F. Celle-ci se pose directement sur le support porteur ou sur des panneaux d’isolation thermique et/ou phonique standards. La géométrie du panneau à plots Schlüter-BEKOTEC-EN 23 F permet d’obtenir une épaisseur de couche minimale de chape de 31 mm entre les plots et de 8 mm au-dessus des plots. L’écart entre les plots est conçu de sorte à pouvoir clipser les tubes de chauffage de 14 mm de diamètre avec un pas de 75 mm minimum pour la réalisation d’une chape chauffante.

Du fait du volume comparativement faible de chape à chauffer ou à refroidir (57 kg/m² ≈ 28,5 l /m2 pour un recouvrement de 8 mm au-dessus des plots), le chauffage par le sol se distingue par sa simplicité de régulation et sa capacité à fonctionner de manière optimale avec de faibles températures de départ et de retour chaudière.

Le retrait qui se produit pendant la prise de la chape est réparti entre les plots et provoque une micro-fissuration de la chape. Les tensions résultant de la déformation liée au retrait ne peuvent donc pas s’exercer sur l’ensemble de la surface. Il n'est donc plus nécessaire de positionner des joints de fractionnement dans la chape (il conviendra d'en mettre en œuvre uniquement lors de la pose du carrelage). Dès que la chape traditionnelle ciment est accessible à la marche (pour une chape en sulfate de calcium, le taux d’humidité résiduelle doit être ≤ 2 %), il est possible de coller la natte de découplage Schlüter-DITRA (ou Schlüter-DITRA- DRAIN 4 ou Schlüter-DITRA-HEAT). Les carreaux en céramique ou les dalles en pierre naturelle sont ensuite collés directement sur la natte Schlüter-DITRA. Des joints de fractionnement doivent être réalisés avec les profilés de la gamme Schlüter-DILEX dans le revêtement selon les normes en vigueur.

Des revêtements insensibles à la fissuration tels que le parquet ou la moquette peuvent être directement posés sur la chape une fois que l’humidité résiduelle spécifique liée au revêtement concerné est atteinte.

Caractéristiques techniques :

  1. Taille des plots :
    petits plots d’env. 20 mm
    grands plots d’env. 65 mm
    Pas de pose des tubes de chauffage : 75 mm
    Diamètre des tubes de chauffage correspondants : ø 14 mm
    Les plots présentent une encoche permettant une fixation des tubes de chauffage par clipsage.
  2. Liaisons :
    la liaison entre les dalles à plots s’effectue par superposition et emboîtement d'une rangée de plots.
  3. Surface utile : 1,2 x 0,9 m = 1,08 m²
    Hauteur de la dalle à plots : 23 mm
  4. Conditionnement : 10 unités/carton = 10,8 m²
    Dimensions du carton : env. 1355 x 1020 x 195 mm
  • Garantie :
    Sous réserve du respect des indications de mise en œuvre et d’une utilisation conforme du revêtement, Schlüter-Systems accorde une garantie de 5 ans sur le caractère fonctionnel et la non fissuration du revêtement.
  • Revêtement sans fissures :
    Le système Schlüter-BEKOTEC est conçu de sorte que les tensions dans la chape se transforment en micro-fissuration entre les plots. Il n’est pas nécessaire de prévoir une armature.
  • Structure sans déformation :
    L’ouvrage réalisé avec le système Schlüter-BEKOTEC est exempt de tensions, ce qui exclut tout risque de déformation. Il en est de même pour les chocs thermiques, par ex. lors de la mise en œuvre de chape chauffante.
  • Une chape sans joint :
    Il est inutile de positionner des joints de fractionnement dans la chape car les tensions qui apparaissent sont réparties de manière homogène sur l’ensemble de la surface du système Schlüter-BEKOTEC.
  • Libre positionnement des joints de fractionnement dans le revêtement céramique ou en pierre naturelle :
    Grâce au système Schlüter-BEKOTEC, les joints de fractionnement au niveau du revêtement peuvent être positionnés librement en respectant les règles en vigueur, puisque la chape ne comporte pas de joints de fractionnement. Seules les règles en vigueur quant au dimensionnement des zones de revêtements doivent être respectées.
  • Mise en œuvre rapide :
    Sous réserve d’utiliser la natte de découplage, une chape traditionnelle réalisée en combinaison avec le système Schlüter-BEKOTEC peut recevoir le revêtement en céramique ou en pierre naturelle dès qu’elle est accessible à la marche et dans le cas d'une chape chauffante, sans mise en chauffe préalable. La première mise en chauffe se fera sept jours après la fin de la pose et du jointoiement du revêtement.
  • Hauteur de construction réduite :
    Le système Schlüter-BEKOTEC permet de réduire d’un maximum de 37 mm la hauteur de la structure par rapport à une chape chauffante selon la norme DIN 18 560-2 ou le DTU 65.14.
  • Economie de matériaux :
    Pour un recouvrement de 8 mm au-dessus des plots, la masse de chape nécessaire n’est que d’env. 57 kg/m² ≈ 28,5 l /m². Un avantage réel lors des calculs de charges.
  • Un chauffage très réactif :
    Un plancher chauffant réalisé selon le système Schlüter-BEKOTEC en liaison avec un chauffage par le sol réagit plus rapidement qu'un système traditionnel car la masse à refroidir ou à chauffer est beaucoup plus faible. Le chauffage par le sol peut fonctionner en mode basse température avec une consommation d’énergie réduite et être régulé afin de profiter au maximum des différents apports de chaleur (solaire, occupation des pièces, cheminée, etc...) et des périodes de présence dans les locaux.

Comment installer le produit ?

  1. Schlüter-BEKOTEC-EN 23 F se pose sur un support plan et porteur. Les défauts de planéité du support doivent être compensés par un ragréage ou un ravoirage. Des isolants thermiques doivent être, si nécessaire, posés sur le support, conformément aux normes en vigueur.

    Si des câbles ou des canalisations sont posés sur le support, ils doivent être noyés dans le ravoirage. L’isolation phonique doit être disposée en continu sur toute la surface, au-dessus du ravoirage. La compressibilité maximale CP3 (≤ 3 mm) est un facteur important lors du choix des couches d’isolation adéquates (pour la France, SC1 a ou b 1 à 2 CH). En cas de manque de réservation pour la réalisation d’une isolation à base de polystyrène ou de fibres minérales, l’utilisation de Schlüter-BEKOTEC-BTS de 5 mm d’épaisseur permet d’améliorer sensiblement l’isolation contre les bruits de choc.

  2. La périphérie (murs, structures verticales et éléments traversants) doit être traitée à l’aide de la bande périphérique Schlüter-BEKOTEC-BRS 808 KSF (8 mm d’épaisseur).

    Cette bande comporte une embase autocollante double-face. Son collage sur le support ou sur la sous-couche isolante maintient la bande périphérique plaquée contre le mur. Cette embase comporte une bande autocollante sur sa partie supérieure, pour recevoir et fixer les dalles à plots et éviter que les chapes autolissantes ne coulent sous les dalles lors de leur mise en œuvre.

  3. Les dalles à plots BEKOTEC-EN 23 F doivent être découpées aux dimensions exactes dans la zone périphérique. La liaison entre les dalles BEKOTEC est réalisée par superposition et emboîtement d’une rangée de plots.

    Afin de faciliter le positionnement des tubes au niveau des passages de portes et dans la zone du collecteur, il est préférable d’utiliser le panneau périphérique Schlüter- BEKOTEC-ENFG. Celui-ci se pose sous les dalles à plots et se fixe à l’aide d’un adhésif double-face. La réglette autocollante de calage de tubes Schlüter-BEKOTEC-ZRKL permet un guidage exact des tubes dans cette zone. Il peut s’avérer nécessaire de fixer les dalles sur le support. Il peut s’avérer nécessaire de coller les dalles sur le support lorsque les forces de rappel des tubes sont relativement élevées (par ex. en cas de petites pièces avec de faibles rayons de courbure). La fixation peut s’effectuer à l’aide du ruban adhésif double-face Schlüter-BEKOTEC-BTZDK66.

  4. Les tubes de chauffage d’un diamètre de 14 mm peuvent ensuite être clipsés entre les plots. Les pas de pose des tubes doivent être définis en fonction de la puissance calorifique nécessaire.
  5. Réaliser une chape soit traditionnelle en ciment de qualité CT-C25-F4, max. F5 soit en sulfate de calcium CA-C25-F4, max. F5 avec une épaisseur minimale de 8 mm au-dessus des plots (granulation recommandée : 0-4 mm). Pour la compensation de hauteur, il est possible d’augmenter par endroits l’épaisseur de la chape jusqu’à un maximum de 25 mm. On pourra également réaliser une chape fluide CAF/CTF en tenant compte des caractéristiques spécifiques à ce système. Veiller à ce que les chapes soient compatibles avec ce type d'application.

    Nota : en fonction de l’application prévue, veiller à préalablement informer notre service technique de toute caractéristique divergente de la chape. S’il s’avère nécessaire d’éviter les ponts phoniques entre deux pièces, il convient alors de fractionner la chape aux seuils de portes au moyen du profilé de fractionnement Schlüter-DILEX-DFP.

  6. Dès que la chape traditionnelle ciment est accessible à la marche, il est possible de coller la natte de découplage Schlüter-DITRA (ou Schlüter-DITRA-DRAIN 4 ou Schlüter-DITRA-HEAT) en tenant compte des indications de mise en œuvre de la fiche produit 6.1 (ou 6.2 ou 6.4). Les chapes en sulfate de calcium peuvent être recouvertes de la natte de découplage dès que l’humidité résiduelle est ≤ 2 %.
  7. La natte de découplage peut alors recevoir immédiatement un revêtement en céramique, en pierre naturelle ou synthétique en pose collée. Conformément aux règles en vigueur, le revêtement sur la natte de découplage doit être fractionné. Pour cela, il convient d’utiliser les profilés de fractionnement Schlüter-DILEX-BWB, -BWS, -KS ou -AKWS (voir fiches produit 4.6 - 4.8 et 4.18).
  8. Au niveau de la liaison sol/murs, utiliser le profilé de mouvements Schlüter-DILEX-EK ou -RF (voir fiche produit 4.14), en prenant soin d’araser, au préalable, la bande périphérique Schlüter-BEKOTEC-BRS.
  9. Lors de la mise en œuvre du plancher chauffant-rafraîchissant Schlüter-BEKOTEC-THERM, la phase de mise en chauffe peut démarrer dès le 7ème jour après l’achèvement des travaux. En partant de 25 °C, la température de départ sera augmentée chaque jour d’un maximum de 5 °C jusqu’à atteindre la température d’utilisation souhaitée.
  10. Les revêtements insensibles à la fissuration (par exemple, le parquet, les moquettes ou les revêtements plastiques) sont posés directement sur la chape Schlüter-BEKOTEC, sans natte de découplage. La hauteur de la chape devra alors être adaptée aux caractéristiques respectives des matériaux.
    Nota : outre les instructions de mise en œuvre usuelles, il convient d’observer le taux d’humidité résiduelle admis de la chape spécifique au revêtement sélectionné. Pour plus d’informations sur la mise en œuvre de revêtements non céramiques, consulter le manuel technique Schlüter-BEKOTEC-THERM ou contacter notre service technique.

A quoi sert le produit ?

Schlüter-BEKOTEC-EN 23 F est obtenu par emboutissage à partir d’une plaque en polystyrène résistant à la pression et convient pour la mise en œuvre de chapes traditionnelles en ciment ou en sulfate de calcium ainsi que pour des chapes fluides.

Comment entretenir ce produit

Les produits Schlüter BEKOTEC-EN 23 F et -ENFG sont imputrescibles et ne nécessitent pas d’entretien particulier. Avant et pendant la réalisation de la chape, il peut s’avérer nécessaire de protéger la dalle à plots par des mesures appropriées telles que la pose de planches afin d’éviter les dégradations mécaniques.